» Je plaide pour un monde où tous les êtres humains sont égaux « 

Je quitte le Cameroun en 2001 parce que ma liberté d’expression est bafouée, c’est une période assez délicate, nous sommes dans les années 2000.

Les difficultés à mon arrivée, c’était surtout se loger, trouver de quoi subvenir à mes besoins, mais j’ai eu beaucoup de chance, des amis m’ont accueilli. Reporter sans frontières (Rsf) m’a contacté par la suite, et m’a proposé de me loger à la Maison Des Journalistes (MDJ). J’y suis resté jusqu’à l’obtention de mon titre de séjour.

Mon premier jour en France, n‘a pas été évident, plutôt difficile. J’avais peur de prendre les transports en commun parce que je n’avais pas d’argent, donc pas la possibilité de l’acheter. Ça m’a forgé; ça fait rejaillir l’esprit indomptable du camerounais que je suis …

Afrikinternews est en plein essor. Nous allons lancer une WebTV. Nous avons réalisé notre première émission: la version du lion présentée par Alain Bengono. Le chasseur nous a toujours raconté comment il a vaincu le lion dans la forêt, mais on n’a jamais eu la version du lion.

Les Africains en ont marre qu’on parle à leur place. L’histoire est, à chaque fois, écrite par les occidentaux que j’appelle chasseurs. Maintenant, il est temps que le lion donne sa version !

En allant à la rencontre d’autres cultures, le migrant doit être ouvert.

Je plaide pour un monde sans racisme, où tous les êtres humains sont égaux. Un monde sans jalousie, sans haine. Un monde où les inégalités sont absolument mises au placard.

MigranStory est une très belle aventure

 

 

Interview réalisée par Dominique Bela et Julia Garlito Y Romo