Par Martin Mbita

Ils viennent de différents continents et de différents pays. Ils sont Congolais, Camerounais, Ivoiriens, Mauritaniens, Iraniens, Irakiens, Syriens, Srilankais, Colombiens…

Ce sont des journalistes qui, persécutés dans leurs pays par les autorités locales pour avoir fait leur travail – celui d’informer- ont été obligés de fuir pour trouver refuge en France où ils sont accueillis à la Maison des Journalistes pour les plus chanceux.

Unique en son genre, la Maison des Journalistes a été fondée en 2002 par la journaliste Danièle Ohayion et le réalisateur Philippe Spinau. Elle a pour vocation selon ses responsables « de défendre les valeurs fondamentales d’une information libre dans le monde en accueillant et en accompagnant des professionnels des médias venus trouver refuge en France ». Cette association bénéficie du soutien de plusieurs médias français, de quelques entreprises, des ministères, des collectivités territoriales et des personnalités.

Les journalistes admis à la MDJ après étude de dossier, sont pris en charge le temps des démarches administratives en vue de l’obtention du statut de réfugié politique. Pendant leur séjour, ils bénéficient d’un suivi, d’un accompagnement social, administratif, juridique, d’un soutien psychologique et des formations linguistiques (pour les non francophones).

Admis pour 6 mois, ils ont également droit à une aide matérielle : tickets repas, titre de transport…

Installée au 35 de la rue Cauchy, dans le quinzième arrondissement de Paris, ce refuge qui était une ancienne usine a été mise à disposition par la Mairie de Paris.

La MDJ dispose de quatorze chambres, dont deux aménagées pour les personnes victimes de traumatismes physiques lourds. C’est un lieu de résidence provisoire pour ces professionnels de la communication, en vue de leur reconstruction.

Maison des Journalistes

Adresse: 35 Rue Cauchy, 75015 Paris

https://www.maisondesjournalistes.org/