Les droits pour l’Aide Médicale de l’État (AME) arrivés à échéance entre le 12 mars et le 31 juillet 2020, sont prolongés de trois mois à partir de l’expiration de ces droits. Cette décision fait suite à la pandémie du Covid-19 et au confinement imposé par le gouvernement français pour juguler cette crise sanitaire.

L’AME est un dispositif gratuit permettant aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier d’un accès aux soins. Elle est attribuée sous conditions de résidence stable et de ressources sur le territoire français. Sa validité dans l’Hexagone est d’un an et son renouvellement se fait sur demande chaque année.

L’AME permet une prise en charge à 100% des frais médicaux. Pas besoin d’avancer les frais. Les personnes à la charge d’un bénéficiaire de l’Aide Médicale de l’État sont également couverts à 100%.

Pour prétendre à l’Aide Médicale de l’État en France, il faut remplir des conditions suivantes :

Ne pas disposer de titre de séjour, ni de document attestant que vous faites des démarches pour en obtenir.

Vous devez résider en France depuis au moins 3 mois consécutifs.

Vos ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond.

Il faut rappeler que l’AME est cumulable avec d’autres aides sociales comme l’aide au logement ou la réduction sociale téléphonique.

Une bonne nouvelle pour les migrants en situation irrégulière qui pourront encore bénéficier gratuitement des soins de santé en cette période où le Covid-19 fait des ravages à travers le monde.

 

 

Martin Luther Mbita,

Journaliste Correspondant MigranStory en France