David Adjaye, l’incroyable ascension d’un immigrant qui dynamite les canons architecturaux occidentaux

Mais qu’est-ce-qui pourrait bien arrêter, David Adjaye, l’un des chefs de file d’une envie de construire autrement, plus durable, mieux adaptée aux lieux, aux contextes et aux besoins ?  Cet africain originaire du Ghana installé à Londres construit bibliothèques, musées, universités, aux quatre coins du monde, cumule des distinctions dont celles de : Premier architecte noir à avoir remporté la médaille d’or du Royal Institute of british Architects en 2020, Premier prix Charlotte Perriand  décerné en février dernier…

Dominique Bela

 

« Pour ses contributions percutantes à l’architecture, au design et à la communauté. Ses réalisations qui vont au-delà de devenir des monuments de la ville, et son approche holistique et percutante dans le développement de typologies résidentielles, commerciales et culturelles » écrit The Createur Design Awards qui vient de lui décerner ce prix. Achille Mbembe, l’un des intellectuels les plus en vue d’Afrique francophone mentionne sur son mur Facebook que « c’est l’architecte d’origine africaine le plus créatif de son temps » En effet, on ne compte plus les prouesses architecturales de David Adjaye : le National Museum of African American History and Culture, à Washington inauguré par Barack Obama himself, le Moscow School of Management, Solkovo, située dans la banlieue de Moscou, cette école de commerce se caractérise par un design très géométrique, ou le Idea Store Whitechapel à Londres, bâtiment en verre transparent et coloré qui impose son style particulier pour ne citer que celles-là.   Rien ne semble pouvoir l’arrêter ! 

« La tradition de la poterie haoussa dans le sud du Niger est une tradition technique et sociologique unique. Faisant preuve d’une grande homogénéité technique et d’une forte intensité artisanale, leurs ateliers sont généralement construits à la périphérie des villages, dans de grands espaces ouverts à proximité des sites d’extraction d’argile », écrit-il sur son compte twitter.  

 

David Adjaye est né à Dar Es Salam en Tanzanie où son père était diplomate.  Il a grandi et voyagé dans de nombreux pays, faisant naître chez lui un attrait pour la diversité culturelle et un intérêt prononcé pour l’influence des diasporas.  Il s’attache à bâtir son travail dans des lieux de brassage, de métissage et d’hétérogénéité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.